LE POINT D’ÉQUILIBRE

Schring, schring… Mouvement rotatif du diable, fer contre fer… Déplacer sans forcer, faire glisser…

Bang ! Bang ! Dans l’air vide de l’automne, la descente du diable sur le plateau métallique rompt le silence de coups répétés.

D’un coup sec, la plante bascule, arrive au point d’équilibre qui permet le roulement sans effort… ou presque !

Petit à petit, l’espace se réduit.

Pot contre pot, l’exercice consiste à optimiser le moindre cm2 !

D’un coup d’œil, les jardiniers aguerris perçoivent l’organisation spatiale à venir. Les articulations possibles des hauteurs, les imbrications de branches…

Certaines vénérables ont 15 ou 20 ans et leur place attribuée !

C’est une sorte de puzzle en trois dimensions ou chacun – accompagné par les jardiniers – trouvera sa place pour passer l’hiver au chaud.

Leave A Comment